Fin de la construction de l’école de Bedeya !

Nous sommes particulièrement heureux et fiers d’annoncer que la construction de l’école de Bedeya est achevée ! Ce projet était un véritable challenge : – sur le plan de la ...

Les élèves du collège de Tucquegnieux solidaires de leurs camarades du Mandé

Le collège Joliot Curie de Tucquegnieux a un lien très fort avec le Mandé depuis trois ans déjà. Au cours des trois dernières années, Le professeur documentaliste Monsieur Aït Hamadouche ...

L’école de Bedeya est sortie de terre !

Les photos sont éloquentes mais nous vous invitons surtout à lire le rapport très détaillé de ces premières semaines de construction, rédigé par Ténémakan Keita, président de 2AEFE, notre association ...

Accueil

Les enfants du Mandé

Le Mali dans le monde

Le Mali dans le monde

L’Association basée à Thionville « Solidarité Enfants du Mandé » œuvre en faveur des enfants du Mandé, une région au  sud du Mali.

Le champ d’action de notre association est essentiellement orienté vers les communes rurales de Kanimbala (villages de KouroubalaKéniéroDogoro, Djoulafondo, Kalagué, Kaka, Kontani) et Komanfara pour la correspondance scolaire.

L’association poursuit un but non lucratif et est reconnue d’intérêt général.

Nos  objectifs :

  •  Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des enfants des villages de la région du Mandé (Mali), particulièrement sur le plan éducatif  et sanitaire.
  •  Développer un lien culturel entre les enfants du pays des Trois Frontières et les enfants du pays Mandé au Mali.

Le mot de la Présidente

Deux séjours au Mali m’ont permis de découvrir le pays Mandé (ou Mandingue), cette région du sud du pays, caractérisée par des paysages de savane et des villages malinkés traditionnels. La population y vit à la manière des ancêtres, de culture et d’élevage sur des terres arides : la vie y est rude et difficile.

Malgré leur dénuement, les hommes et les femmes de ces villages nous ont réservé un accueil chaleureux et généreux qui m’a profondément touchée.

Cependant mon regard d’enseignante, de mère et de grand mère a été particulièrement attiré par les conditions de vie des enfants de ces villages dispersés dans la brousse Leurs visages, leurs regards, leurs rires, et leurs chuchotements dans la mystérieuse langue bambara ne me quitteront plus.

Je suis allée rencontrer les enfants et les enseignants dans leurs écoles.

Lire la suite et en savoir plus sur l’association

 Christiane Debras

Présidente de l’Association
« Solidarité enfants du Mali
Mande Demisenw« 
Thionville