Soutenez nous !

Rejoignez nous !

Imprimez notre bulletin d'adhésion et participez à l'initiative !

Les sacrifices rituels du village

Diankiné Keita

Diankiné Keita

Raconté par Diankiné KEITA dit « De gaulle »

(Extraits du texte transcrit par Lancéni Balla Keita)

Notre village a été fondé avec l’accord des génies protecteurs installés sur l’actuel site du village.

Les fondateurs du village ont pris l’engagement de faire annuellement ou bi annuellement des sacrifices rituels en leurs noms. Parmi ces sacrifices, le plus important qui attire beaucoup de monde (les villages et régions avoisinantes) est celui fait au nom du silo de la providence, appelé Bondougourou, situé à l’ouest du village. Selon la légende, ce silo se remplissait de vêtements de toute taille qu’il mettait à la disposition des habitants de Nana Kéniéba lors des fêtes traditionnelles. Chacun était tenu de ramener les habits empruntés, après la fête.

Le génie du Bondougourou continue à veiller sur Nana Kéniéba et ses habitants. Pour toutes choses angoissantes, pour un individu ou pour la population, le génie du Bondougourou est sollicité pour exaucer les vœux. La plus forte sollicitation à l’endroit du Bondougourou est relative à celle des couples qui n’ont pas eu d’enfants dans leurs foyers après plusieurs années de mariage. Après la sollicitation de Bondougourou, l’enfant né, portera le nom Focourou si c’est un garçon et Mansacourou si c’est une fille. C’est pourquoi ces noms sont très courants dans la région.

Bi annuellement, le chef de village organise les cérémonies du sacrifice rituel avec l’ensemble des habitants de Nana Kéniéba sous la responsabilité des familles KONE dans le cadre du pacte scellé entre les fondateurs KEITA et KONE de Nana Kéniéba.

Un taureau est immolé sur le site consacré à cet effet qui est situé à l’ouest du village. Le sacrifice a lieu au mois de Mai. La veille, des manifestations de sorcellerie sont faites la nuit. Ces manifestations excluent t les femmes, car selon la tradition, une femme ne sait pas garder en elle les secrets.

Quant aux sacrifices aux fondateurs du village, il est pratiqué chaque année par la famille KEITA sur un site au nord du village à côté des cases actuelles. Ce site est considéré comme le premier lieu d’habitation de Mandé Famory KEITA co-fondateur de Nana Kéniéba, quelques noix de colas et un coq suffit pour faire le sacrifice. Les vœux souhaités sont :

  • La prospérité du village

  • La bonne santé pour tous les habitants

  • Le développement du village à travers toutes les bonnes initiatives venant des quatre coins cardinaux du globe terrestre.

Dans notre esprit, nous pensons que le développement harmonieux de Nana Kéniéba est dû à ces sacrifices.

Auteur : Lancéni Balla Keita

Publié avec l’aimable autorisation de l’auteur