Soutenez nous !

Rejoignez nous !

Imprimez notre bulletin d'adhésion et participez à l'initiative !

Les membres du conseil d’administration

Présidente : Christiane Debras

christiane_debrasJ’ai 63 ans, je suis enseignante en collège.
A l’occasion de deux séjours dans la région du Mandé j’ai été touchée par l’accueil chaleureux de la population des villages dans lesquels nous avons séjourné . La gentillesse et la générosité de ces hommes et de ces femmes m’ont profondément émue, de même que les sourires et la curiosité des enfants.
Les enseignants, avec lesquels j’ai eu une relation privilégiée, m’ont fait visiter les écoles, les classes, ils m’ont expliqué leurs propres conditions de travail (très peu de matériel pédagogique) et celle des enfants qui, malgré les difficultés ont une grande envie d’apprendre. Ils sont conscients que l’école est le lieu qui leur permettra d’évoluer socialement dans un pays en mutation. Leurs parents les encouragent dans cet effort ; mais là encore, les moyens manquent cruellement.
Il m’a semblé évident qu’il fallait agir pour contribuer à améliorer cette situation. Après trois années de réflexion et le soutien de ma famille et de mes amis, j’ai pris la décision de fonder notre association : « Solidarité Enfants du Mandé ».
Le partenariat avec l’association de Bamako : « ASSOCIATION ACTION POUR L’EDUCATION FAMILIALE ET ENVIRONNEMENTALE », m’a confortée dans mon projet.
Je souhaite une longue et fructueuse vie à « Solidarité Enfants du Mandé » ou « Mande-Demisenw » en langue bambara.
La bonne volonté et la générosité de chacun y contribueront, j’en suis sûre.

 

Vice-président : Nicolas Debras

nicolas_debrasInformaticien depuis un peu plus d’une décennie et père de 3 enfants, soutenir l’initiative « Solidarité Enfants Mandé » est un projet qui s’est imposé comme un évidence. Je consacre mes compétences informatiques et organisationnelles au succès des projets, main dans la main avec nos partenaires et amis Malien.

 

Trésorier : Patrick Leclère

patrick_leclereJe suis enseignant. La cause des enfants a toujours été une de mes préoccupations essentielles. Je suis persuadé qu’une éducation digne de ce nom forme les citoyens responsables de demain. Permettre l’éducation des enfants au Mali, c’est leur donner les clés du développement futur de leur pays.

 

 

 

Secrétaire : Josiane Bronner

img_7067Je suis née en 1952. Toute ma carrière professionnelle s’est déroulée dans le giron de l’Education Nationale où j’ai exercé la profession d’enseignante jusqu’à ma retraite en 2013
Une première approche « humanitaire » de l’Afrique en 2006, année où je me suis rendue au Niger avec PAN Projet Africain
Je suis allée deux fois au Mali, dans la région du Mandé : 2009 et 2012 (avec Christiane et Georges DEBRAS)
De belles et émouvantes rencontres avec les chefs des villages, les hommes, les femmes, les enfants et leurs instituteurs. Beaucoup d’émotion face à leur soif d’apprendre et d’enseigner en dépit de conditions loin d’être optimales
Bien évidemment lorsque Christiane DEBRAS m’a fait part de son souhait de fonder cette association, je n’ai pu qu’applaudir à sa généreuse idée et adhérer à SEM

 

Secrétaire et trésorier adjoint : Georges Debras

georges_debrasAprès une carrière dans l’enseignement , il m’a semblé intéressant de pouvoir œuvrer encore au bénéfice des élèves. Après un séjour dans quatre villages du Mandé( et à Bamako)et après avoir pu voir les conditions de scolarisation et de vie, il m’a semblé naturel d’accompagner les efforts de « Solidarité Enfants du Mandé » pour soutenir ces enfants, permettre les échanges avec les enfants d’ici, et ce pour le bénéfice de tous ces élèves.

 

Assesseurs : Daniel Schmit-Weis et Marcel Schmit

daniele_marcel_schmidtMarcel Schmit, employé privé et Danièle Schmit-Weis , institutrice école fondamentale.
Parents de 3 enfants adultes qui poursuivent leurs études universitaires avec succès, nous avons été sensibilisés par les conditions de vie des enfants du Mandé, qui n’ont pas eu la même chance que les nôtres.
De ce fait, nous avons décidé d’apporter notre pierre à l’édifice de ce projet humanitaire.